À propos de nous

Connexion justice sociale (CJS) est une organisation humanitaire indépendante qui réalise ses objectifs grâce à l’éducation et le plaidoyer. Dans le cadre de son programme d’éducation, CJS offre des outils pédagogiques uniques et engageants, ainsi que des ateliers interactifs pour les écoles, les ONG et les organismes communautaires. Dans son programme de plaidoyer, CJS invite les décideurs politiques, sur le plan national et international, à initier et participer à des campagnes d’équité et en droits humains, en partenariat avec d’autres ONG.

Education

Nous travaillons de plus en plus avec des jeunes dans le but de les sensibiliser, afin qu’ils deviennent des citoyens du monde informés, engagés et efficaces. En 2014, nous avons commencé un programme ambitieux concernant la prise de conscience sur les droits humains et la citoyenneté mondiale dans les écoles secondaires et dans les universités.

Comme il l’est précisé dans la Déclaration et programme d’action de Vienne (VDPA), « L’éducation en matière de droits de l’homme devrait porter sur la paix, la démocratie, le développement et la justice sociale, comme prévu dans les instruments internationaux et régionaux relatifs aux droits de l’homme, afin de susciter une compréhension et une prise de conscience qui renforcent l’engagement universel en leur faveur » (1993, adopté par 171 états).

Dans notre programme d’éducation, nous avons:

  • developpé une série d’ateliers présentés plus de 100 fois par année dans la région de Montréal;
  • des ressources académiques et pédagogiques pour les étudiants et les enseignants, qui connaissent une forte demande et sont continuellement en développement;
  • des centaines de bénévoles formés en éducation civique et en techniques de plaidoyer;
  • un magazine: The Upstream Journal, ou des articles sur les droits humains et le développement sont publiés – upstreamjournal.org.

Advocacy

Notre travail est basé sur l’idée selon laquelle la pauvreté est principalement le résultat des inégalités existantes. Nous croyons que nous pouvons parvenir à bout de ces deux difficultés. Nous insistons pour que les lois internationales relatives aux droits de l’homme soient respectées dans leur intégralité, ainsi que pour des idéaux de justice sociale comme l’égalité, la non-discrimination et d’autres conditions qui contribuent à l’accomplissement de chacun.

Nos efforts sont dirigés vers les institutions les plus puissantes car elles sont en mesure d’avoir l’impact le plus important sur les communautés qui font face à la pauvreté, l’oppression et la marginalisation. Nous nous concentrons principalement sur la Banque mondiale et le Fonds monétaire international. CJS est l’ONG canadienne la plus active dans la réclamation de transparence et des responsabilité de la part de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international.

Au fil des années, CJS a permis, grâce à ses campagnes, à:

  • annuler la dette de deux pays pauvres; celle du Honduras après l’ouragan Mitch et celle du Libéria après la guerre civile;
  • infléchir la position du Canada, pour qu’il soit en faveur de l’annulation des dettes de pays par la Banque mondiale;
  • établir une agence indépendante de suivi au FMI et qu’elle assume sa responsabilité sur ses impacts dans les pays pauvres;
  • assurer la participation des sociétés civiles dans les décisions principales du FMI.

Nous avons également collaboré avec d’autres ONG pour soutenir les démocraties en Amérique centrale ainsi que pour établir des normes de responsabilité sociale des entreprises plus exigeantes pour les entreprises candiennes, notamment les compagnies minières qui opèrent à l’étranger.


Des états financiers vérifiés du plus récent exercice.


Nous sommes reconnaissants du soutien que nous apporte le Fonds May Kersten Social Justice Fund de la Fondation du Grand Montréal..

CJS remercie le ministère des Relations internationales du Quebec de son appui à sa mission d’éducation à la solidarité internationale.